Sous-station offshore Rentel (Q34)

Sous-station offshore Rentel (Q34)

Q34, une sous-station électrique pour un champ éolien basé en Belgique. En 2016, a l’issue d’un appel d’offre européen hautement sélectif, les Chantiers de l’Atlantique ont remporté la commande d’une sous-station électrique de 309 MW. Le contrat inclut l’ingénierie, la fabrication, le transport et l’installation en mer. La livraison a eu lieu de 10 janvier 2018.

Ce contrat « clé en main » pour les Chantiers de l’Atlantique a confirmé la compétitivité de l’entreprise sur le marché de l’éolien en mer. En se voyant confier l’ingénierie, la fabrication, l’intégration de l’équipement électrique, l’installation de la fondation monopile (env. 166 tonnes) et du module de la sous-station (env. 1200 tonnes), les Chantiers de l’Atlantique ont élargit leur champ d’intervention et de compétences.

La phase d’ingénierie générale a été réalisée par les équipes de la Business unit Energies Marines des Chantiers de l’Atlantique et de Atlantique Engineering Solutions, pour la conception de la fondation et du topside de la sous-station électrique de 32x17x20 mètres.

La fondation de la sous station (env. 1600 tonnes) a été installée avec succès courant septembre 2017. Elle comprend une monopile de 78m produite au Pays Bas, une pièce assurant la liaison avec le topside fabriquée en Espagne et une cage en structure tubulaire destinées au passage des câbles électriques reliant les éoliennes en mer et la sous station.

La fabrication de la structure du topside a été principalement réalisée dans l’atelier Anemos du site des chantiers dédié aux énergies marines.  Les Chantiers de l’Atlantique ont ensuite réalisé l’intégration des équipements et leur mise en service et poursuit avec l’installation en mer et à la mise en service définitive du module de la sous-station.

Caractéristiques principales :

Puissance : 309 MW
Monopile : 1,600 t – 80xØ7/8 m
Topside : 1,200 t – 32x17x20 m

Voir la fiche >